Pour Marie, le mélange de l’huile et de l’eau avec des produits bio n’a plus de secret

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Marie Dufauret, 25 ans, ingénieur chimiste à l’Ecole de chimie de Rennes, spécialisée dans les polymères et la formulation, vient de créer Surfact’green*. Une business unit soutenue par Bretagne Valorisation et financée par Rennes Métropole qui a également pour vocation la valorisation des  bio-ressources.

Depuis plus de dix ans, le laboratoire COS (Chimie Organique et Supramoléculaire) de l’Ecole nationale supérieure de Chimie de Rennes (ENSCR), UMR Sciences Chimiques de Rennes, travaille à développer et à breveter des tensio-actifs issus de produits bio dont les applications, notamment dans le domaine routier (bitume), rencontrent aujourd’hui un vrai succès.

Les tensio-actifs sont des molécules qui possèdent deux parties distinctes : une tête hydrophile qui aime l’eau et une queue lipophile  qui aime l’huile.  Ceux-ci sont utilisés pour stabiliser les émulsions, par exemple, le mélange d’huile et d’eau, dans de nombreux domaines comme la cosmétique (shampooings, crèmes pour le visage…), la détergence (le liquide vaisselle contient presque 100% de tensio-actifs), le BTP ou encore les peintures… L’inconvénient, ces molécules sont le plus souvent issues de la pétrochimie et ne sont pas biodégradables.

Les recherches menées au sein de l’ENSCR ont ainsi permis à Marie Dufauret de créer la business unit « Surfact’green » (marque déposée). Cette structure va lui permettre dans un premier temps de développer son activité et de répondre à la demande croissante des industriels désireux d’obtenir des formules éco-compatibles respectueuses de l’environnement.

«  Surfact’green » propose ainsi différents types de tensioactifs éco-compatibles brevetés issus d’agro-ressources. Ils sont obtenus à partir de matières premières renouvelables telles que les algues, les coproduits de la betterave à sucre…  Ces derniers sont alors synthétisés sans solvants … Les tensio-actifs ainsi obtenus sont biodégradables, éco-compatibles et plurifonctionnels. Marie Dufauret propose également son savoir-faire et son expertise dans l’élaboration et la préparation de nouvelles formules ou de nouveaux mélanges (crèmes cosmétiques, peintures…), dans l’étude des propriétés physico-chimiques (biodégradabilité, éco-toxicité, viscosité, pouvoir moussant,…) ainsi que dans l’étude fondamentale des formules afin d’optimiser les performances des produits. « Surfact’green » devrait évoluer très prochainement vers la création d’une start-up.

Contact Presse : 02 23 23 80 12

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »